• logo ramoneur
  • L'annuaire des ramoneurs français

  • 3686 ramoneurs référencés
    • Rechercher un ramoneur

    • Par région
    • OU par département
    • OU par code postal
  • Vous êtes un ramoneur ?

  • Pourquoi s'inscrire ?
  • Actualité ramoneur
  • Vérifiez votre présence
  • Inscription
  • Derniers inscrits
  • Mise à jour de votre fiche
  • Inscription lettre de diffusion
  • Quelques conseils pour bien choisir un ramoneur

  • Le ramonage est obligatoire, c'est pourquoi choisir un bon ramoneur est essentiel. Voici quelques pistes pour effectuer le bon choix et éviter les pièges.

    Accéder directement à :

    Comparer les tarifs

    Le respect des règles contractuelles

    Une profession réglementée: des critères incontournables

    Quelques astuces

    COMPARER LES TARIFS

    Il est conseillé de contacter plusieurs professionnels pour effectuer un devis. Le ramonage étant obligatoire, mieux vaut anticiper cette étape, afin de ne pas se voir contraint. Il faut donc éviter de devoir faire face à des situations d'urgence, qui ne laissent pas le temps d'évaluer les alternatives. D'une manière générale les tarifs dépendent des installations, ainsi que des déplacements des prestataires. Ils se situent entre 40€ et 120€. Les tarifs les moins chers s'appliquent aux conduits des cheminées, tandis que les plus chers concernent principalement les chaudières.

    LE RESPECT DES RÈGLES CONTRACTUELLES

    Le prestataire doit respecter la légalisation relative à la consommation. L'arrêté du 2 mars 1990 relatif à "la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d'entretien dans le secteur du bâtiment et de l'équipement de la maison " s'applique au ramonage. (Pour consulter l'arrêté)

    La première étape peut consister à consulter les publicités des prestataires. Il faut savoir que ces dernières doivent  indiquer les taux horaires de main d’œuvre T.T.C., ainsi que la manière dont le temps passé est calculé. De même, les prix T.T.C des différentes prestations et des frais de déplacements doivent y figurer. Une bonne publicité est donc une publicité renseignée.

    Si le montant des prestations sollicitées, toutes taxes comprises, est supérieur à 150€, le prestataire ramoneur doit :

    Effectuer un ordre de réparation. Ce dernier permet de constater l'état initial de l'appareil ou des locaux, en présence du client ou d'un représentant légal et de détailler les réparations à effectuer.

    Effectuer un devis

    Les devis doivent obligatoirement indiquer le nom et l'adresse de l'entreprise et du client. Ils doivent ensuite être renseignés de la date et du lieu d'exécution du travail pour éviter tout litige. De même, le décompte détaillé des prix et des quantités nécessaires au travail doit être présenté. Ce dernier doivent surtout faire état des modalités de calcul du temps passé, du prix du devis. Enfin, le devis doit porter la mention, datée et signée par le client: "Devis reçu avant l'exécution des travaux".

    La qualité du devis peut donc être un critère de sélection du ramoneur. Cette vigilance permet d'éviter les prestations abusives.

    Les situations d'urgence

    Dans les situations d'urgence, le client ne peut se permettre d'attendre. Si le danger est manifeste pour les personnes ou encore pour les locaux, le devis n'est pas obligatoire. Pour autant, l'ordre de réparation doit tout de même être remis au client.

    Le professionnalisme contractuel du ramoneur peut permettre de sélectionner le bon professionnel. Mais, la profession de ramoneur est réglementée, aussi d'autres critères sont à prendre en considération.

    PROFESSION RÉGLEMENTÉE : DES CRITÈRES INCONTOURNABLES

    Le ramoneur doit remettre un certificat au titre de sa prestation de ramonage. Ce dernier peut être sollicité par les assurances. Une habilitation est donc nécessaire pour exercer. On peut solliciter son attestation avant de s'engager dans un contrat.

    De même, le ramoneur doit avoir contracté une assurance civile professionnelle. Cette dernière est essentielle. On peut donc lui en demander les justificatifs, afin d'être sûr que ce dernier exerce son activité dans un cadre protégé.

    QUELQUES ASTUCES

    Il ne faut pas hésiter à prendre conseil auprès d'autres clients. Pour vérifier que l'entreprise existe bien et par là, éviter les arnaques, on peut effectuer une simple recherche sur Google. Pour autant le moyen le plus efficace reste la consultation du Registre du Commerce et des Sociétés. Le site Infogreffe répertorie l'ensemble des entreprises déclarées au RCS. On peut effectuer une recherche par nom de société, voire par dirigeant. C'est encore le moyen le plus sûr.
    Le code NAF des ramoneurs est "81.22Z Autres activités de nettoyage des bâtiments et nettoyage industriel". On peut donc aussi vérifier que les documents présentés aient bien ce code NAF spécifique.
    Enfin, on peut se référer aux organismes compétents en matières de qualification tels que Qualibat. Si le ramoneur dispose de cette certification, cela signifie que ses compétences ont été reconnues par cet organisme et que vous pouvez donc vous y fier.

    Aurore / ramoneur.fr