• logo ramoneur
  • L'annuaire des ramoneurs français

  • 3685 ramoneurs référencés
    • Rechercher un ramoneur

    • Par région
    • OU par département
    • OU par code postal
  • Vous êtes un ramoneur ?

  • Pourquoi s'inscrire ?
  • Actualité ramoneur
  • Vérifiez votre présence
  • Inscription
  • Derniers inscrits
  • Mise à jour de votre fiche
  • Inscription lettre de diffusion
  • Les chaudières à ventouse : la fin du ramonage?

  • La chaudière à ventouse est un système ne nécessitant pas l’installation d’un conduit d’évacuation. Cela induit que le ramonage de la chaudière n’est pas nécessaire.

    La chaudière à ventouse n’est pas un système différent des chaudières plus classiques, mais complémentaire. La ventouse est un dispositif qui prélève l’air à l’extérieur du logement et non à l’intérieur. Ce système existe ainsi pour tout type de chaudière même les plus performantes.

    Une chaudière à ventouse est constituée de deux conduits donnant sur l’extérieur. L’un permet le renouvellement de l’air et l’autre assure l’évacuation des gaz de combustion. Ce système permet de réduire de plus de 5% les consommations en combustibles par rapport à des chaudières équivalentes, qui ne seraient pas dotées d’un tel système.

    Les deux grands types de chaudières se distinguent par le positionnement de la ventouse. Les ventouses des chaudières dites «verticales» sont situées dans le toit, tandis que les ventouses des chaudières dites «horizontales » traversent le mur.
    Ces chaudières appelées aussi chaudières étanches n’ont pas besoin de cheminée ou encore d’appareils assurant l’évacuation des gaz, elles n’ont donc pas besoin de ramonage, mais elles nécessitent tout de même un entretien.

    Ces chaudières sont dites étanches, car la ventouse permet de les rendre hermétique à l’air situé à l’intérieur du logement. Ces dernières peuvent donc être placées dans un endroit où l’air circule peu comme un placard. Il s’agit donc également de systèmes plus discrets qui s’intègrent parfaitement dans les logements. Le seul inconvénient reste la longueur du tube préconisée par le fabricant. Cette dernière peut limiter la liberté d’installation offerte par cette chaudière.

    Dans le cas des copropriétés, l’installation d’une telle chaudière peut être soumise à validation de l’assemblée générale si des travaux en façade ou sur la toiture sont nécessaires. De même, il faut veiller à ce que la chaudière soit installée de telle sorte qu’elle ne pourra pas gêner ses voisins. En effet, mieux vaut éviter un litige avec un voisin pour cause d’une auréole sur le mur.

    Plus d’informations

    Consulter le guide de l’ADEME relatif aux chaudières performantes

    Consulter les informations relatives présentées par GDF Suez

    Aurore / ramoneur.fr